Présentation de Cédric Vanhoolandt du 19 octobre 2021

"Entrainement à l’inhibition des heuristiques dominantes en didactique de la physique"

Slides de la présentation

 

Dans le nouveau champ de recherche qu’est la neurodidactique, un des résultats les plus emblématiques et obtenu récemment est que notre cerveau a tendance, dans un contexte donné, à répondre très, voire trop vite en mobilisant nos idées les plus spontanées (nos conceptions premières) et à induire l’utilisation de raisonnement faux alors qu’il faudrait les inhiber. Suite à une recherche préliminaire menée par le Laboratoire de Didactique de la Physique (LDP/UNamur) et dans la continuité de celle-ci, les objectifs de cette recherche doctorale sont d’une part d’entrainer des adolescents et des jeunes adultes à l’inhibition pour ensuite en analyser l’impact sur la mise à distance de l’usage spontané de leur intuition lors de la résolution de problématiques liées aux sciences physiques, sciences que l’on sait hautement contre-intuitives. Cette communication proposera d’introduire le cadre théorique, ainsi que la méthodologie et les premiers résultats. D’emblée, il semble que des différences se présentent en fonction du genre.